En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Google et ses partenaires utilisent des cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience, cliquez pour en savoir plus .


Court extrait de l’ Escarpins Clarks Dalia Rose pour Femme ZfHig
(ODS est l’acronyme du dictionnaire officiel du scrabble.)

• HACHURE n.f.
• HACHURER v. [cj. aimer].
Pluriel : Angrousobiu Chaussures printemps et dété seule femme chef CrossStrap la lumière en cuir Bouche et rugueuse avec Chaussures Femmes36 Rouge clair OoIRzv9cg

Infinitif : Reebok CL LTHR Shimmer Chaussures de Fitness Femme Gris Flint Grey/Matte Silver/Chalk 000 355 EU Gris (Flint Grey/Matte Silver/Chalk 000) Chaussures de Fitness Femme GV0k5zL5

Indicatif présent : HACHURE HACHURES HACHURONS HACHUREZ Escarpins PURA LOPEZ cuir bleu 365 HqMWTaA

Indicatif imparfait : Rouge (Rot true red) Vans U Authentic Hi Vans U Authentic Hi Baskets mode mixte adulte Rouge Rot true red 38 38 Baskets mode mixte adulte gjLwhI4
HACHURAIT HACHURIONS HACHURIEZ HACHURAIENT
Indicatif futur simple : HACHURERAI HACHURERAS HACHURERA HACHURERONS HACHUREREZ HACHURERONT
Indicatif passé simple : HACHURAI HACHURAS HACHURA HACHURÂMES HACHURÂTES HACHURÈRENT
Subjonctif présent : HACHURE HACHURES HACHURIONS HACHURIEZ HACHURENT
Subjonctif imparfait : HACHURASSE HACHURASSES Chaussures marron homme mqUmAAxx5
HACHURASSIONS UTLGT 16681 CAFFEPolacco in camoscio fodera goretexTmoro39 km7lkMon
HACHURASSENT
Conditionnel présent : HACHURERAIS HACHURERAIT Chaussures Lexus argentées femme bGNX4dPb
HACHURERIEZ HACHURERAIENT
Impératif : HACHURE HACHURONS HACHUREZ
Participe présent : HACHURANT
Participe passé : HACHURÉ HACHURÉS HACHURÉE HACHURÉES

Court extrait du Wiktionnaire (Dictionnaire libre et gratuit que chacun peut améliorer.)

•  The Flexx Chaussures Femme Sandales D201609 Silver Fonzie Taille 35 Argent xeLDj
n. Action de Baskets Basses Puma Evospeed Star V4 Junior BbGGBtgNx4
.

•  hachure n. (Dessin et Gravure) Womens Flat Shoes Chaussures Fines Noeud Papillon Sucré Bouche Peu Profonde Square HeadRouge36 lwPqGeMQ
fins, parallèles ou croisé s les uns sur les autres par lesquels on forme les.

•  hachure n. (Cartographie) Traits par lesquels on Chaussures de mariage à talon aiguille femme h4ES5
l’ altitude des montagne s ou la ligne des côte s.

5 sous-mots (Mots se trouvant tels quels à l'intérieur du mot.)

CHU HA HURE RE URE

3 sous-mots DàG (Mots écrits de droite à gauche, se trouvant tels quels à l'intérieur du mot.)

AH CA RU

2 anagrammes (Nouveaux mots formés en changeant l'ordre des lettres du mot.)

HACHEUR HUCHERA

2 cousins (Nouveaux mots formés en changeant une lettre du mot.)

HACHUR A M ACHURE

Aucun lipogramme (Nouveau mot formé en enlevant une lettre d'un mot.)

Une épenthèse (Nouveau mot formé en insérant une lettre dans le mot.)

HACHUR E E

18 suffixes (Nouveaux mots formés en ajoutant une ou plusieurs lettres à la fin du mot.)

Pleaser Pink Label JENNA01 Escarpins Bout fermé Femme Noir Noir Blk Pat BPT 43 NFZL2XnY2M
HACHURE R HACHURE S HACHURE Z HACHURE ES HACHURE NT HACHURE RA HACHURE RAI HACHURE RAS HACHURE REZ Betty London Bottines IKAT Betty London soldes 3c6N6eLWN
HACHURE RAIT HACHURE RENT KSwiss Kids Unisex Classic VN Infant/Toddler Baltic/White Athletic Shoe 9Ov0q
HACHURE RONS HACHURE RONT HACHURE RIONS HACHURE RAIENT

Aucune fois au milieu (Nouveau mot formé en ajoutant une ou plusieurs lettres devant et à la fin d'un mot.)

Aucun préfixe (Nouveau mot formé en ajoutant une ou plusieurs lettres devant un mot.)

2 anagrammes avec la lettre E (Nouveaux mots formés avec toutes les lettres du mot et la lettre E.)

HACHURE E HEUCH E RA

Une anagramme avec le I

HUCHERA I

Une anagramme avec le R

HACHURE R

3 anagrammes avec le S

Chaussures Igiamp;co femme KmO9Y
HACHURE S HUCHERA S

Une anagramme avec le T

CHAHU T ER

Une anagramme avec le Z

HACHURE Z

Une anagramme moins la lettre A (Nouveau mot formé avec les lettres du mot moins la lettre A.)

Chaussures Giesswein garçon bWpRE

Une anagramme moins H

RAUCHE

2 anagrammes moins U

HACHER HERCHA

Pointage au scrabble

15 points.

Probabilité au scrabble (Probabilité de piocher 7 lettres (au début de la partie) permettant de construire le mot.)

Joker permis, 1 chance sur 115729.

Joker interdit, 1 chance sur 1899892.

Autres langues

Valide : anglais

Invalide : espagnol italien


Mot précédent   |  adidas CF Lite Racer BYD Chaussures de Gymnastique Homme Noir Core Black/Carbon S18/Core Black Core Black/Carbon S18/Core Black 44 EU adidas CF Lite Racer BYD czAhuw
  |    |  New Balance Msolvg1 Msolvlg1 Pointure 450 ME9jsVsH95


(*) Cliquer ou appuyer les mots en majuscules.

Vous aimez le scrabble, visitez nos sites web :

adidas Originals Haven Baskets Homme MulticoloreNoir Negbas/Negbas/Tinene 40 2/3 EU U55cHK

SKU-62181-bxo913
adidas Originals Haven - Baskets - Homme - Multicolore-Noir (Negbas/Negbas/Tinene), 40 2/3 EU
adidas Originals Haven - Baskets - Homme - Multicolore-Noir (Negbas/Negbas/Tinene), 40 2/3 EU

Ce site utilise des cookies informatiques, cliquez pour en savoir plus .
© Ortograf Inc. Site web mis à jour le 26 septembre 2017. Reebok Club C 85 Pastels Unisex Baskets Pastel Pink 4 UK 11i9c

Plan du site | Mentions légales
©Autorité de Supervision Indépendante des redevances aéroportuaires - Site mis à jour le 7 juin 2018

adidas Originals Haven Baskets Homme MulticoloreNoir Negbas/Negbas/Tinene 40 2/3 EU U55cHK

SKU-62181-bxo913
adidas Originals Haven - Baskets - Homme - Multicolore-Noir (Negbas/Negbas/Tinene), 40 2/3 EU
adidas Originals Haven - Baskets - Homme - Multicolore-Noir (Negbas/Negbas/Tinene), 40 2/3 EU
Menu
Igiamp;Co 1125211 Sneakers Homme Gris 42 ljSc6PqB
Le Progrès des enfants Recherche Se connecter Abonnez-vous Nos formules

17 Cette position de recherche s’appuie, depuis le projet énoncé par Dell Hymes et John Gumperz en 1964, sur une argumentation qui, loin d’être uniquement microsociologique est à la fois matérialiste 19 et structurale. L’évolution des sociétés urbaines, dit Gumperz, met en contact non seulement des communautés homogènes, établies sur des territoires marqués sur le plan social et ethnique, mais des façons de parler, individuelles ou collectives, qui modifient le paysage culturel et les conditions dans lesquelles se fait le contact des langues entre elles. Ainsi, des «bribes de culture partagée» raniment ici ou là un sentiment commun d’appartenance en confortant la constitution de filières particularistes d’accès aux ressources, alors que, sur le plan linguistique, des marqueurs identitaires, s’exprimant de manière diffuse et pourtant efficace, nous rappellent que, dans notre vie quotidienne «nous dépendons de la coopération avec des gens qui ne partagent pas forcément notre culture 20 ».

18 Ces évolutions majeures des sociétés contemporaines vers une plus grande complexité et une plus grande dispersion culturelles (évolutions qui ne vont pas, faut-il le rappeler, sans réactions «purificatrices» de toutes sortes, territoriales et linguistiques), conduisent le sociologue et le linguiste à porter leur attention sur deux problèmes sociaux dont l’enjeu est à la fois scientifique et politique: d’une part, l’expérience des migrants vivant entre deux (ou plusieurs) cultures et l’usage qu’ils font de la pluralité des codes disponibles et, d’autre part, certaines situations-clés (entretiens d’embauche, interrogatoires, examens et concours administratifs, demandes d’allocations, etc.) où l’accès aux ressources est directement lié à l’évaluation à la performance communicative en situation. Ces deux problèmes mettent au premier plan de l’agenda des sciences sociales la question des formes concrètes de la négociation et de l' accord dans les situations de contact entre individus appartenant à des cultures différentes ou se référant à des registres de justification différents. Question qui fait appel à la fois aux notions de convention et de marché, les bousculant toutefois au profit d’une question politique, celle des compétences sociales nécessaires à la construction de normes communes.

19 Gumperz montre également que la commutation de code fonctionne comme une extension du lexique disponible, un enrichissement plutôt qu’un appauvrissement. Cette technique de communication comparable aux techniques de «plan rapproché» au cinéma, a l’intérêt d’évoquer pour les participants des éléments de contexte et des associations qui métaphorisent le propos et accentuent sa pertinence. Autrement dit, les façons de parler ne sont pas seulement à rapporter (à «corréler») à des identités: les stratégies verbales sont pertinentes dans le contexte et l’enrichissent au cours de l’échange 21 . L’expérience du migrant entre deux mondes n’est donc que la métaphore de l’expérience du tout-venant, un terrain privilégié pour l’étude des processus par lesquels se construisent dans un contexte donné, les ajustements entre acteurs sociaux inégalement compétents ou inégalement disposés à se comprendre à demi-mot dans des situations problématiques.

20 Un contexte est donc bien plus que l’enveloppe d’une activité. C’est à la fois le cadre local et perceptif dans lequel se déroule une activité (setting), les éléments de l’environnement institutionnel et ethnographique qui servent d’arrière-plan à cette activité, et enfin l’espace de parole lui-même auquel les participants se réfèrent au cours d’un échange. La compétence d’un agent se définirait ainsi à trois niveaux, dans sa capacité à focaliser l’événement, à mobiliser les savoirs d’arrière-plan ou à interpréter le cours d’action. Tantôt il s’agit de repérer dans le contexte les indices permettant de hiérarchiser les niveaux d’attention, tantôt il s’agit de cadrer des attentes générales en s’appuyant sur l’expérience antérieure pour lever des ambiguïtés sur ce qui va suivre.

. Il semble qu’Éric Ciotti se verrait bien à la tête du Ministère de l’Amour— qu’on nomme encore chez nous Ministère de l’Intérieur.

Les slogans du pouvoir ont été modifiés eux aussi afin de respecter un agencement visuel pyramidal, justifié par les descriptions contenues dans le livre:

Je dois dire que j’ai un petit doute sur ce «est» qui passe à l’écrit mais qui, à l’oreille, peut être confondu avec un «et». C’est particulièrement problématique avec Guerre est paix , qui sonne comme le titre du roman de Tolstoï Guerre et Paix . Je dirais que cette nouvelle traduction est plus littéraire que la précédente, on sent moins l’anglais derrière, et l’effet général est plus percutant, plus fort. Mais elle impose aussi un parti-pris, c’est une lecture, une version singulière du roman. La traduction d’origine était plus sage mais certainement pas scandaleuse et sent nettement moins la naphtaline que bien des traductions d’autres romans de la même époque, y compris lorsqu’elles étaient dues à de grands auteurs.

Même si certains de ces choix me heurtent (comme tout ce qui bouscule de vieilles habitudes), je ne peux que constater l’expertise et le sérieux de la traductrice. J’aurais un peu plus de méfiance envers le projet de nouvelle traduction lui-même. Gallimard sort ce livre deux ans et demi avant que l’œuvre d’Orwell n’entre dans le domaine public, et il faudrait être un peu naïf pour croire qu’il s’agit d’un hasard 2 . L’éditeur profite des dernières années d’exclusivité dont il dispose sur les adaptations de l’œuvre pour publier, de manière très médiatique, une traduction qui peut éclipser par avance et pour un certain temps toutes celles que des éditeurs concurrents envisageraient de sortir à partir de 2021 — mais il en sortira tout de même car plusieurs sont d’ores et déjà en chantier, semble-t-il.

Il est intéressant d’apprendre, au passage, que le revenu tiré des droits d’auteur sur l’œuvre de George Orwell est entouré d’un certain mystère. Sa veuve Sonia Orwell semble n’être jamais parvenue à obtenir de la part du comptable de la société George Orwell Productions les revenus auxquels elle pouvait prétendre, et est morte dans l’indigence en 1980 tandis que 1984 et Animal farm connaissent depuis leur parution une popularité planétaire. Au début des années 1950, Sonia Orwell a même laissé le manuscrit de 1984 partir aux enchères pour cinquante livres seulement! Imaginez ce qu’il vaudrait aujourd’hui. Le procès que Sonia Orwell a engagé pour récupérer les droits sur l’œuvre a finalement abouti positivement, au profit de Richard Blair, le fils adoptif de George Orwell et de sa première épouse 3 . Il avait jusqu’ici été le modeste employé d’une société de vente de matériel agricole.

Veuf de sa première épouse Eileen, décédée en 1945, George Orwell s’est marié à Sonia Brownell en octobre 1949, trois mois avant de mourir. On pense qu’elle est le modèle du personnage de Julia dans , une jeune femme pleine de vie qui apporte un peu d’espoir à Winston Smith. Avant son mariage et après la mort de son époux, Sonia Orwell a mené une existence de femme indépendante au sein des milieux intellectuels londoniens et parisiens, ayant notamment eu des liaisons avec Lucian Freud et Maurice Merleau-Ponty. Une telle liberté n’était pas si commune à l’époque. J’imagine que c’est à Sonia que George Orwell s’adresse lorsqu’il fait dire à Julia par Winston Smith: .

Même si cela ne lui amenait pas de revenus, Sonia Orwell protégeait assez scrupuleusement les droits moraux attachés à l’œuvre de son époux. Elle avait, par exemple, refusé à David Bowie le tournage d’un film musical adapté de 1984 (projet qui a laissé quelques traces puisque plusieurs chansons de l’album Diamond Dogs en sont issues. Elle a en revanche m oins bien protégé l’œuvre d’Orwell de l’intervention de la CIA. En effet, les États-unis voyaient dans Animal farm et 1984 , deux livres écrits par un socialiste particulièrement lucide à constater les dérives de son propre camp, de puissants outils de propagande contre l’URSS, la «première arme idéologique de la Guerre froide», disent certains. La CIA a favorisé la diffusion des deux livres les plus célèbres d’Orwell et a même discrètement participé, notamment financièrement, à l’adaptation animée de Animal farm (John Halas et Joy Batchelor, 1954) et au long-métrage 1984 (Michael Anderson, 1956). Il est intéressant de noter que ces deux adaptations ont vu la conclusion de leur récit modifiée à la demande de la CIA. À la fin de Animal Farm, les cochons; qui avaient emmené tous les animaux de la Ferme à se révolter contre les humains; finissent par exploiter les autres bêtes en bonne intelligence avec ces mêmes humains. Cet épilogue, qui renvoie dos à dos capitalisme et communisme, deux systèmes aussi prédateurs l’un que l’autre, était irrecevable pour les étasuniens, qui l’ont donc supprimée.

来自LibreOffice Help
< Writer/Columns
跳转至: 导航 搜索

Indique le nombre de colonnes que doit comporter un style de page, un cadre ou une section, ainsi que la mise en page à appliquer aux colonnes.

Choisissez l'onglet Format - Page - Colonnes

Choose Format - Frame and Object - Properties - Columns tab

Choisissez Affichage - Styles et formatage - ouvrez le menu contextuel et sélectionnez l'entrée puis l'onglet Modifier/Nouveau - Colonnes

Choisissez l'onglet Insertion - Cadre - Colonnes

Choisissez l'un des menus puis l'onglet Insertion / Format - Section(s) - Colonnes

Paramètres par défaut

Vous pouvez choisir une mise en page sur une ou plusieurs colonnes parmi les mises en page prédéfinies ou bien créer une mise en page personnalisée. Lorsque vous appliquez une mise en page à un style de page, toutes les pages utilisant ce style sont modifiées en conséquence. De la même manière, une mise en page en colonnes que vous appliquez à un style de cadre est répercutée dans tous les cadres définis avec ce style. Vous pouvez aussi modifier la mise en page en colonnes pour un cadre spécifique.

Entrez le nombre de colonnes que doit comporter la page, le cadre ou la section.

Vous pouvez aussi sélectionner une mise en page parmi les mises en page en colonnes prédéfinies.

Distribue le texte régulièrement dans les sections à colonnes multiples .

Si la case à cocher Largeur automatique n'est pas activée, saisissez la largeur des colonnes et l'espacement à laisser entre chaque colonne.

Indique le numéro de la colonne ainsi que la largeur de cette colonne et la distance la séparant des colonnes adjacentes.

Décale l'affichage des colonnes d'une colonne vers la gauche.

Décale l'affichage des colonnes d'une colonne vers la droite.

Entrez la largeur de la colonne.

Indiquez l'espace que vous souhaiter laisser entre les colonnes.

Crée des colonnes de largeur égale.

Affiche un aperçu de la sélection active.

L'aperçu de la mise en page des colonnes affiche uniquement les colonnes, pas la page autour.

Cette zone n'est disponible que si la mise en page définie comporte plusieurs colonnes.

Sélectionnez le style de formatage à appliquer au trait de séparation entre les colonnes. Si vous ne souhaitez pas inclure de trait de séparation, choisissez Aucun(e).

Entrez la longueur du trait de séparation sous forme de pourcentage de la hauteur de la zone de colonnes.

Sélectionnez l'alignement vertical souhaité pour le trait de séparation. Cette option n'est disponible que si la valeur de la hauteur du trait est inférieure à 100%.

Sélectionnez l'élément auquel doit être appliquée la mise en page sur plusieurs colonnes. Cette option est disponible uniquement si vous accédez à cette boîte de dialogue en choisissant Format - Colonnes .

Informer n'est pas un délit

Secret des affaires : monsieur le Président, en marche vers la censure ?

Publié le Escarpins à bouts ouverts BRUNO FRISONI cuir noir 37 nK6Al8tl
Catégories , Secret des affaires

Nous en sommes persuadés. Comme nous, vous considérez la liberté d’informer comme un pilier de la démocratie. Comme nous, vous êtes favorable à l’équilibre des pouvoirs et à l’intérêt général.

Pendant des mois, nous avons défendu ces valeurs – dont vous êtes l’un des garants – pour amender la loi sur le secret des affaires, votre loi, portée par le député RaphaëlGauvain (LREM), ancien avocat d’affaires. Ce texte sera définitivement voté le 14juin2018 par l’Assemblée nationale. Or, votre majorité parlementaire n’a jamais pris en compte l’engagement des550 000citoyens signataires de notre pétition. Elle est restée sourde aux revendications de 52organisations et syndicats. Elle a rejeté en bloc les arguments d’une grande partie de la presse française.

Aujourd’hui, ONG, représentants des salariés dans les entreprises, journalistes, syndicats, nous sommes tous solidaires pour dire «non» à l’actuelle transposition de la Directive européenne sur le secret des affaires.

Monsieur le président de la République, faut-il rappeler ici le travail exemplaire du DIrène Frachon, sans laquelle il n’y aurait pas eu d’affaire Mediator ? Que dire du travail minutieux des lanceurs d’alerte, des chercheurs, des ONG et des centaines de journalistes, sans lesquels vous n’auriez jamais entendu parler des Panama Papers, des Paradise Papers, du Diesel Gate ou de l’affaire UBS ? La liste est trop longue pour que vous ignoriez l’utilité publique de ces enquêtes. Avec cette loi, elles n’auraient jamais vu le jour.

Comme toujours, le diable est dans les détails. La définition au large spectre du secret des affaires permettra aux entreprises de soustraire l’essentiel de leurs informations du débat citoyen. Les lanceurs d’alerte seront systématiquement traînés en justice, avant même de pouvoir faire la preuve de leur bonne foi. Les représentants du personnel pourront être poursuivis pour avoir diffusé des informations aux salariés. Les ONG devront démontrer qu’elles agissent pour le bien commun. Et les organes de presse pourront être assignésdevant des tribunaux decommerce.

Désormais, la loi donnera aux entreprises le pouvoir de poursuivre tous ceux qui oseront révéler des informations sensibles dans l’intérêt général. Pis, avant même toute publication, elle réinstaurera une forme de censure a priori du juge, abolie en1881 par la loi sur la liberté de la presse. Entre les mains de vos députés, cette loi constitue un outil de censure inédit. C’est une attaque sans précédent contre le droit d’informer ainsi que le droit d’être informé de manière libre etindépendante.

Monsieur le président de la République, si vous considérez la liberté d’informer comme un pilier de la démocratie, si vous êtes attaché à l’équilibre des pouvoirs et à la défense de l’intérêt général, nous ne sommes pas opposés au secret des affaires. Comme vous, nous souhaitons protéger le savoir-faire de nos entreprises et mettre un terme à l’espionnage économique entre acteurs concurrentiels. Mais c’est à ces acteurs, et à eux seuls, que le secret des affaires doit s’appliquer. Pas à l’ensemble de la société !

Nous refusons qu’une loi votée au nom du peuple soit instrumentalisée afin de bâillonner les citoyens. Nous ne pouvons accepter que des lobbys, quels qu’ils soient, dictent l’information.

Monsieur le président de la République, à l’heure où les médias n’ont jamais été aussi concentrés, à l’heure où les ONG n’ont jamais subi autant de pressions, vous ne pouvez remettre en cause le contrat historique qui unit les Français à leurs élites politiques.

En mars1944, les représentants des organisations de résistance, des centrales syndicales et des partis politiques groupés au sein du Conseil national de la Résistance (CNR) décidaient d’assurer à la presse son indépendanceLe CNR revendiquait l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant

La loi sur le secret des affaires s’attaque à ce pacte fondateur. Elle met sérieusement en danger l’équilibre démocratique et constitutionnel de notre pays. Elle érige le secret des affaires en un principe général et relègue la liberté d’information au rang de simple exception, sans poser de cadre précis.

Monsieur le président de la République, nous ne pouvons l’accepter.

La procédure parlementaire n’ayant permis aucun débat public digne de ce nom, ni aucune concertation entre les partenaires sociaux, vous êtes, avec le Premier ministre, le seul àpouvoir changer le contenu decette loi.

Si comme nous, vous considérez la liberté d’informer comme un pilier de la démocratie ; si comme nous, vous êtes attaché à l’équilibre des pouvoirs et à la défense l’intérêt général, vous devez modifier cette loi. Vous devez limiter le champ d’application dusecret des affaires aux seuls acteurs économiques concurrentiels.

Liste des signataires collectifs: Sociétés des journalistes, sociétés des rédacteurs, organes de presse et associations soutenant la presse : Agence France Presse. Prix Albert-Londres,BFMTV, Capa,Europe1, L’Express Fédération française des agences de presse,France2, France3 Rédaction nationale, France Inter,le Journal minimal, les Jours, la TéléLibre,Mediacités, Mediapart, Collectif Metamorphosis,l’Observatoire des multinationales,Premières Lignes Télévision, Radio France, Reporterre, RMC, Société civile des auteurs multimédias (Scam), SlugNews,TF1, TV5 Monde,

ONG et syndicats : Anticor, lesAmis de la Terre France, CCFD-Terre solidaire, Centre de recherche et d’information pour le développement(Crid), CFDT cadres, CFE-CGC, Collectif éthique sur l’étiquette, Crim’HALT. Fédération des finances-CGT, Fédération communication conseil culture, Fondation FranceLibertés, Foodwatch, GreenpeaceFrance, Inf’OGM, Informer n’est pas un délit, leMouvement, Nothing2hide, Notre affaire à tous, Ligue des droits de l’homme(LDH), Pollinis, Ritimo, Sciences citoyennes, Syndicat des avocats de France(SAF), Syndicat national des journalistes(SNJ), Snesup-FSU, SNCS-FSU (syndicat national des chercheurs scientifiques), SNJ – CGT, Sherpa, Solidaires, UGICT – CGT.

Signatures individuelles, journalistes, producteurs, avocats : Fabrice Angotti, rédacteur en chef RMC. FabriceArfi, Mediapart. ManonBachelot, journaliste Premières Lignes TV. IrèneBénéfice, journaliste-réalisatrice. LindaBendali, journaliste-réalisatrice, Premières Lignes TV VéroniqueBlanc, journaliste indépendante. LiseBlanchet, journaliste, Prix Albert-Londres. FrédéricBoisset, rédacteur en chef, Brainworks. MartinBoudot, journaliste-réalisateur, Premières Lignes TV. Denis Boutelier, producteur, CAT Cie. FélixBriaud, journaliste indépendant. BenoîtBringer, journaliste-réalisateur, Premières Lignes TV ChristopheBrulé, rédacteur en chef, TSVP/MSVP. Jean-PierreCanet, journaliste. JulieCharpentrat, journaliste. BenoîtCollombat, journaliste, France Inter. EricColomer, journaliste-producteur, Dream Way. CarolineConstant-Baumard, journaliste,GuilhemDelteil, journaliste RFI. AntoineDeltour, lanceur d’alerte. JenniferDeschamps, journaliste KM. ElsaDicharry, journaliste auxAudeFavre, journaliste indépendante. EmmanuelGagnier, rédacteur en chef Premières Lignes TV. AudreyGloaguen, journaliste indépendante. CatherineGolliau, journaliste auPascalHenry, journaliste-réalisateur indépendant. LucHermann, producteur Premières Lignes TV. EtienneHuver, journaliste-réalisateur. NicolasJaillard, rédacteur en chef, TV Presse. MathieuJego, rédacteur en chef, France 2. RosaMoussaoui, journaliste àHervéKempf, journaliste, fondateur de Reporterre. RémiLabed, journaliste. PaulLaubacher, journaliste àSéverineLebrun, journaliste, France 2. SophieLeGall, journaliste-réalisatrice, Premières Lignes TV. EliseLucet, journaliste, France 2. Pierre-EmmanuelLuneau-Daurignac, journaliste-réalisateur. VirginieMarquet, avocate. Laurent Mauduit, journaliste, Mediapart. MarieMaurice, journaliste, Premières Lignes TV. PaulMoreira, producteur, Premières Lignes TV. AnthonyOrliange, rédacteur en chef Capa. SylvainPak, journaliste-réalisateur. LaurePollez, journaliste, France 2. OlivierPonthus, rédacteur en chef, Yemaya. DelphinePrunault, journaliste-réalisatrice. LaurentRichard, journaliste-réalisateur. Premières Lignes TV AgnèsRousseaux, journaliste, Bastamag. MagaliSerre, journaliste-réalisatrice. FrédéricTexeraud, producteur CATCie. EmmanuelleVeil, fondatrice du Journal minimal. RomainVerley, rédacteur en chef, Premières Lignes TV. NicolasVescovacci, journaliste-réalisateur, Premières Lignes TV.

Publié le Asics Kanmei Chaussures de Gymnastique Femme Noir Black/Black/White 38 EU Chaussures de Gymnastique Femme YDDY39cWS
Catégories , Secret des affaires

La Commission Mixte Paritaire (CMP) s’est prononcée jeudi 24 mai sur la proposition de loi « Secret des affaires » portée par le député Raphaël Gauvain. Les députés et les sénateurs (LR et LREM) se sont mis d’accord sur un texte proche de celui élaboré par l’Assemblée Nationale.

Aucun des amendements proposés par notre coalition pour protéger les libertés n’a été retenu, contrairement aux engagements pris par l’Elysée.

Pourtant, plus de 550 000 citoyen.ne.s ont signé une pétition dénonçant ce projet de loi et le 16 avril 52 organisations et 23 SDJ ont interpellé le président de la République.

Les parlementaires ont ainsi manifesté leur refus de circonscrire l’application du texte au vol d’informations dans un but de concurrence déloyale. Raphaël Gauvain et le gouvernement ont, au contraire, privilégié une application la plus large possible du secret des affaires.

Ainsi:

Cette loi permettra aux entreprises de poursuivre toute personne ayant obtenu ou révélé des informations sensibles. Ce texte porte gravement atteinte au droit d’informer et d’être informé des citoyen.ne.s français, en privant de source les journalistes et en privilégiant de facto l’autocensure.

Il met en danger l’équilibre démocratique et constitutionnel de notre pays en érigeant le secret des affaires en un principe général et en reléguant la liberté d’information au rang de simple exception.

Alors que la proposition de loi sera soumise au vote final des parlementaires dans le courant du mois de juin, nous les interpellons solennellement: ne votez pas ce texte en l’état, ne laissez pas les entreprises dicter l’info!

Les délais de prescription longs et mal définis permettront des poursuites 5 ans après la révélation de secrets d’affaires

Plan du site | Mentions légales
©Autorité de Supervision Indépendante des redevances aéroportuaires - Site mis à jour le 7 juin 2018